Une petite pensée pour mon ami Jean Robert Rapin, sa démonstration sur les GLUT 1 dans le diabète de type 2 est mémorable. Un pharmacologue qui reconnaitra la nutrition comme incontournable à la santé mais malheureusement aussi la plus occultée. Un science nutritionnelle reprise par des nutritionnistes médiatiques de l’agroalimentairen qui n’a aucun rapport. Rien contre l’allopathie qui a son utilité lorsque les circonstances le demandent, mais toujours une « first line therapy » par la nutrition et l’hygiene de vie.

 Le mythe de la « fatigue surrénalienne » versus la

dysregulation de l’axe du stress

Bruno lacroix

Les thérapeutes avertis en médecine fonctionnelle ou en médecine anti-âge ont entendu parler d’ « adrenal fatigue », ou bien en français « fatigue des surrénales ». De nombreux livres et congrès se sont emparés de ce sujet notamment en outre-Atlantique. La médecine conventionnelle s’offusque quant à l’usage de ce terme puisqu’aucun article sérieux dans la littérature scientifique ne mentionne cette condition et, à raison. L’endocrinologie se focalise uniquement sur les situations extrêmes, à savoir : la maladie de Cushing (c’est-à-dire un excès de cortisol) et la maladie d’Addison (c’est-à-dire une déficience de cortisol). suite.. NEWSLETTER 14

 

Lorsque le PDG des laboratoires Oronalys m’a contacté pour travailler dans son équipe, ma réponse a été assez rapide. Pourquoi ? Simplement la philosophie d’apporter des compléments alimentaires innovants appropriés au besoin de notre époque parallèlement à une qualité irréprochable m’a séduit. Ci-joint, petit article élaboré, comme par hazard, une semaine avant la proposition de travail. Cela tombe parfaitement, il est mis en page par les laboratoires Oronalys 🙂Newsletter 13 – Mai 2021-2

« Et vous […] qui dites-vous que je suis ? » (Matthieu 16:13-15).

Le christianisme est tout le contraire d’une religion. Subversif, il libère de toutes les chaînes et est fondé sur une vérité : l’amour inconditionnel du Christ.

La Révélation n’est pas la religion : comme un mineur de fond, il faut aller creuser profond pour trouver le métal précieux, en dissoudre la gangue d’impuretés qui l’entoure, le tailler pour en faire apparaître la lumineuse beauté.

Merci à Ivsan et Dianitsa Otets qui ont creusé certaines galeries inexplorées en montrant qu’il ne faut jamais stopper si l’on désire remonter quelques pépites.

https://www.akklesia.eu/index.php/post/La-marche-akklésiastique

Pour celui qui est façonné au burin des doctrines, Il va falloir casser l’idole, afin de se laisser guider par celui qui a posé cette question il y a 2000 ans : « Et vous (…) qui dites-vous que je suis ?

Un texte ici-bas de Gustave Thibon qui amène à cette réflexion.

Bruno Lacroix

 

Je vous propose, ci-après, un texte du philosophe russe Léon Chestov : « Aphorisme XLIV », dans Athènes et Jérusalem, Ed. Le Bruit du Temps, 2011, p. 508.
La lumière du savoir. — Salieri, dit Pouchkine*, vérifiait l’harmonie par l’algèbre ; mais il ne lui était pas donné de « créer », et il s’étonnait, il s’indignait même que Mozart, qui ne s’occupait pas de cette vérification, entendît des chants célestes que lui, Salieri, ne parvenait pas à entendre. Son indignation n’était-elle pas justifiée ? Dès cette vie déjà « le fêtard oisif » est admis sous le porche du paradis, tandis que le travailleur honnête et consciencieux est laissé dehors et attend vainement d’être appelé. Mais il est dit dans un livre ancien, « les voies de Dieu sont impénétrables. » Il fut un temps où les hommes le comprenaient, où ils comprenaient que la route qui mène à la Terre promise ne se révèle pas à celui qui vérifie l’harmonie par l’algèbre, à celui en général qui « vérifie ». Abraham partit sans savoir où il allait. S’il s’était mis à « vérifier » il ne serait jamais parvenu à la Terre promise. C’est donc que les vérifications, les regards jetés en arrière, la lumière du savoir, ne ne sont pas toujours ce qu’il y a de mieux, contrairement à ce que l’on nous enseigne.
* Dans Mozart et Salieri, drame écrit en 1830.
Voir d’autres textes de Chestov mis à disposition sur le site de mon ami Ivsan, site réalisé en collaboration avec Dianitsa.