Blog

Depuis des années, je fais des recherches sur la sphère psychiatrique, notamment la pathophysiologie de la depression, la bipolarité et la THADA…gênes, nutrition, environnement…..pléthore d’interactions !

10 ans de syndrome de fatigue chronique avec 10 ans de recherche sur le syndrome de fatigue chronique, ça aide à comprendre un peu le syndrome de fatigue chronique – Pour ma part, ça été l’excès d’aluminium et mercure.dans l’organisme, ayez un regard attentif sur les pollueurs, ils sont nombreux dans ces temps, et ça c’est très fatiguant….

Je ne suis pas vegan, mange très peu de viande, mais de qualité, et respectueuse de l’animal (principalement volaille) Par contre, je suis comme beaucoup outré de la violence animale d’aujourd’hui….L’homme est un prédateur, en ne respectant ces animaux, il s’auto-détruit via la diminution de la diversité de sa flore intestinale avec toutes ces conséquences

Conférence sur le burnout : explication des nouvelles stratégies liées aux découvertes des points d’impacts de dérèglement physiologique engendré par cette époque d’agitation. Non le stress ne tue pas, c’est la maladaptation au stress qui rends malade et qui tue

Des millions de personnes souffrent de maladies chroniques qui, à leur insu, résultent d’une exposition à des toxines environnementales et à des agents infectieux ( ex: chronicité de la maladie de Lyme.) Les symptômes de ces maladies sont si variés et inhabituels, beaucoup de ces personnes ont cherché des soins médicaux chez divers spécialistes dans divers domaines (spécialiste de l’immunité, endocrino, neurologue, psychiatre)…. Certaines personnes se font insulter quand il n’y a pas d’issu thérapeutique, avec le fameux c’est «dans votre tête». Beaucoup (sinon la plupart) sont souvent démoraliser car en fait, il existe tout un effet domino de ces pathologies touchant nombreux organes ou signalisations physiologiques. Un point intéressant à propos des maladies chroniques est que chaque maladie chronique infectieuse ou non est causée par une tempête parfaite de plusieurs facteurs, et non par un seul facteur.
 
Nous sommes pas tous égaux devant ces facteurs environnementaux tels que la pollution et la contamination de la chaîne alimentaire, mais de plus en plus de personnes sont exposées au risque toxique. BL

Le paradigme du scientifique passe à côté du fait que tout ce qu’ils cherchent à «nommer» et à catégoriser, existe déjà avant même qu’ils aient la notion de le trouver.

Le simple fait de lui donner un nom ne crée pas son existence. On s’inquiète de plus en plus du fait que la plupart des résultats de recherche publiés actuellement sont erronées.

La probabilité qu’une affirmation de la recherche soit authentique peut dépendre du pouvoir et du biais de l’étude, du nombre d’autres études sur la même question et, surtout, du rapport entre les résultats vrai ou faux avec toutes ces interactions étudiées dans chaque domaine scientifique.

Dans ce cadre, un résultat de recherche est moins susceptible d’être vrai lorsque les études menées dans un domaine sont moins nombreuses où il y a une plus grande flexibilité dans les conceptions, les définitions, les résultats et les modes d’analyse; mais aussi lorsqu’il y a plus d’intérêts et de préjudices financiers ainsi que le fait que plus d’équipes sont impliquées dans un domaine scientifique de recherche de signification statistique.

Les simulations montrent que pour la plupart des conceptions et des paramètres d’études, il est plus probable que cette allégation de recherche soit fausse

De plus, pour de nombreux domaines scientifiques actuels, les résultats de recherche revendiqués peuvent souvent être simplement des mesures précises du biais dominant. BL

LES MARATHONIENS ET TRIATHLÈTES utilisent le plus souvent des boissons énergétiques. Tous ces glucides et boissons énergisantes en sucre rapide peuvent ruiner les dents d’un coureur. comme le cite l’étude (Int J Sports Med. 2011).

Mais il ne faut pas sous estimer aussi que l’ excès d’exercice lié à toutes ces consommation de boissons sucrées ne sont pas anodines. En effet, l’oubli de cette étude, serait de reconnaître que la déminéralisation de l’os et des dents sont favorisées principalement par l’inflammation.

Il existe d’innombrables études qui montrent les dommages osseux et le danger de l’ostéoporose liés à l’inflammation. Bruno Lacroix

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/…
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21590645

LES BODYBUILDERS ET LES HALTÉROPHILES utilisent le plus souvent des protéines en poudre. Les «experts» nous disent que nous avons une «fenêtre d’opportunité» de deux heures après un travail pour charger nos muscles avec des protéines et stimuler la synthèse des protéines dans les muscles.

Cependant, la plupart des études faisant ce point sont basées sur des biopsies musculaires. De plus cela prend environ deux heures pour la protéine de lactosérum (mais votre propre métabolisme peut varier), environ cinq heures pour la protéine de soja et d’oeuf, et environ sept heures pour la caséine.

Un des plus gros problème est que le muscle a besoin de temps pour dégrader les fibres endommagées avant qu’il soit prêt à reconstruire. Il est probable qu’un apport trop précoce d’acides aminés interfère avec l’état catabolique qui est essentiel pour éliminer les filaments protéiques endommagés avant le début du processus de reconstruction. Les cellules satellites doivent migrer vers le site des dommages et aucune reconstruction ne peut commencer avant qu’elles ne se déplacent dans les fibres endommagées et que ces fibres endommagées soient dégradées et éliminées.

La nature a son propre calendrier et les choses doivent avancer en rythm