Etudes randomisées !

Le paradigme du scientifique passe à côté du fait que tout ce qu’ils cherchent à «nommer» et à catégoriser, existe déjà avant même qu’ils aient la notion de le trouver.

Le simple fait de lui donner un nom ne crée pas son existence. On s’inquiète de plus en plus du fait que la plupart des résultats de recherche publiés actuellement sont erronées.

La probabilité qu’une affirmation de la recherche soit authentique peut dépendre du pouvoir et du biais de l’étude, du nombre d’autres études sur la même question et, surtout, du rapport entre les résultats vrai ou faux avec toutes ces interactions étudiées dans chaque domaine scientifique.

Dans ce cadre, un résultat de recherche est moins susceptible d’être vrai lorsque les études menées dans un domaine sont moins nombreuses où il y a une plus grande flexibilité dans les conceptions, les définitions, les résultats et les modes d’analyse; mais aussi lorsqu’il y a plus d’intérêts et de préjudices financiers ainsi que le fait que plus d’équipes sont impliquées dans un domaine scientifique de recherche de signification statistique.

Les simulations montrent que pour la plupart des conceptions et des paramètres d’études, il est plus probable que cette allégation de recherche soit fausse

De plus, pour de nombreux domaines scientifiques actuels, les résultats de recherche revendiqués peuvent souvent être simplement des mesures précises du biais dominant. BL

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *